mercredi 10 juin 2009

La télévision contrôle la nation

Dirty Disco Youth, le blondinet allemand aux multiples remix noisy, sort du bon et du moins bon, mais quelques tueries aussi. Playlisté entre autres par Boys Noize et les Bloody Beetroots, il a un sacré palmarès pour un producteur de 18 ans. Trois titres parmi les plus énormes !

En 2004, il est projeté par son carton mondial Call On Me (clip), coproduit par Thomas Bangalter des Daft Punk avec un sample de Valérie de Steve Winwood (clip, à 1:03). Eric Prydz, alias Pryda, Cirez D ou God of House pour les intimes, c'est ce titan suédois, membre de la Swedish House Mafia, réputé pour ses Dj sets impressionants de technique et d'harmonie avec le public, envié encore pour ses nombreuses productions terriblement efficaces (un certain Pjanoo l'année dernière). Un style particulier, propre à Prydz et sa ribambelle de pseudonymes. De Miami à Atlanta, tout en puissance, taillé pour un dancefloor de 5000 personnes et une écoute en boucle.

2 commentaires:

  1. Dirty Disco Youth pas trop d'intérêt, par contre Pryda génial.

    Heckel & Jeckel

    RépondreSupprimer

(Pour vous reconnaître, laissez votre pseudo dans votre message !)